2ème édition du Championnat National Intégral : 16 clubs vont bientôt se rivaliser

?
?

Après une interruption d’environ trois mois, le championnat national intégral va enfin redémarrer.

L’annonce est faite le 6 janvier dernier par Mog-Nan Djimounta, le tout nouveau président de la Ligue Nationale de Football (LINAFOOT), élu à l’issue de la dernière assemblée générale élective du 11 décembre 2016 à Ndjamena.

Le 4 février 2017, c’est la date officielle du redémarrage  de la compétition au titre de la saison sportive 2016-2017. Laquelle compétition regroupe 16 clubs dont 6 de Ndjamena et 10 des provinces soit en tout 11 régions concernées. Lancée le 28 juillet 2016, le championnat national intégral a évolué en dents de scie avant de connaître une rupture, faute de moyen financier. Pour beaucoup de dirigeants, cette rupture inopportune, a causé de préjudice aux clubs engagés dans la danse. Sous-entendu, des dépenses injustifiées et gratuites ont été effectuées dans le cadre de leurs préparations pendant cette période morte.

Pour corriger ce vide, le nouveau patron de la LINAFOOT promet de faire respecter le calendrier des matches afin d’éviter les déconvenues du passé. Ce qui suppose que le championnat ne connaitra plus jamais d’autres ruptures, nonobstant, le budget de celui-ci estimé à près de 200 millions FCFA sera entièrement financé par la FTFA comme par le passé. Dans ce cas précis, comment ne pas émettre des doutes quant au respect de la suite du calendrier ? Surtout que la FTFA elle-même, éprouve d’énormes difficultés financières compte tenu de ses ressources très limitées.

Bon à savoir

Contrairement à la première édition, le président de la LINAFOOT a averti que les équipes doivent se prendre entièrement en charge et sont tenues de respecter leurs propres engagements financiers auprès de son organe. Là aussi, des doutes planent sur la capacité de certaines équipes à tenir jusqu’au bout de leurs ambitions. Cela se traduit par le fait que la plupart des équipes engagées dans le championnat évoluent de leurs propres ailes. Elles ne bénéficient que du soutien de quelques rares bonnes volontés. Alors que les grandes sociétés de la place susceptibles de les prendre en charge ne manquent pourtant pas et refusent de le faire. Cette imposition relève normalement de la compétence du pouvoir public qui, lui aussi ne pas fait beaucoup pour le développement du football. Toutes ces questions nous amènent à nous interroger sur comment les équipes engagées dans la compétition nationale vont se comporter cette saison ?

Lors de sa communication, le président de la LINAFOOT a déclaré qu’un fonds d’appui de 5 millions FCFA sera accordé à chacune des 16 équipes dont certaines ont déjà bénéficié d’une avance de un million. Par contre, elle entend s’occuper uniquement de l’aspect organisationnel et la prise en charge des officiels du match.

Le patron de la LINAFOOT a, enfin sollicité l’apport de toutes les parties prenantes y compris les médias en vue de la réussite de cette 2ème édition du championnat national intégral. En attendant, bonne chance à toutes les équipes.

Dounia Tao

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*